sowilo l'enfant du soleil et de la terre

Sowilo, enfant du soleil

Il y a bien longtemps, un temps oublié où dans la plaine de Salsbury au cœur de la colline sacrée, naquit un enfant exceptionnel, né de l’union du Soleil et de la Terre. On le nomma Sowilo car Il fit son apparition le jour du solstice d’hiver, au moment où la nuit était à son apogée, annonçant le renouveau imminent. 

Et c’est par un rayon de Soleil que la conscience de Sowilo se déposa sur la terre en ce jour si fécond.

Et depuis c’est ainsi que tous les enfants de la terre naissent.

Sowilo grandit entouré de la nature qui l’aimait tendrement, élevée par les murmures du vent et les chuchotements des arbres. Dès son plus jeune âge, il manifesta un don extraordinaire : la capacité d’éclairer le cœur de chaque personne et de la guider sur la voie du sacré à travers les lieux.

Son existence était imprégnée d’une lumière intérieure qui se reflétait dans ses yeux radieux. Les villageois le considéraient comme une source de réconfort et d’inspiration, car la simple présence de Sowilo avait le pouvoir de dissiper les ténèbres.

Un jour, lorsqu’il atteignit l’âge de la maturité, une mystérieuse force le poussa à entreprendre un voyage initiatique à travers les lieux sacrés de sa terre-Mère. Guidé par une vision qui lui était apparue en rêve, Sowilo s’élança dans une quête pour éveiller les cœurs endormis et restaurer la connexion entre l’humanité et la Terre.

Avant son départ, Sowilo devait récupérer la sagesse des éléments pour les ramener à la vie sur chaque lieu sacré de la Terre.

Le premier lieu le mena à un ancien temple enfoui dans les montagnes. Là, il apprit à honorer la Terre en respectant chaque pas qu’il faisait, comprenant que chaque endroit sur lequel il posait le pied était sacré. Sowilo partagea cette sagesse avec les habitants, les incitant à prendre soin de la Terre comme de la source même de leur vie. Il récupéra la force du Maître de la Terre. 

Le deuxième lieu était une source d’eau cristalline cachée au cœur d’une forêt ancienne. Sowilo y découvrit l’importance de la pureté émotionnelle, enseignant aux gens à laisser couler leurs sentiments comme un ruisseau limpide. Les larmes de joie devinrent des offrandes sacrées à la nature. Il récupéra la pureté du Maître de l’Eau.

Le troisième lieu le conduisit à un feu majestueux, le Feu ancestral, où des histoires et des rêves prenaient vie dans les flammes. Là, Sowilo comprit la force du feu intérieur de chacun, encourageant les villageois à cultiver la passion et à se réchauffer mutuellement par le feu de l’amour. Il récupéra la puissance du Maître du feu.

Enfin, il atteignit un plateau venteux où le souffle du vent portait les murmures des ancêtres. Sowilo apprit à écouter le vent et à comprendre que l’air qui l’entourait était porteur de sagesse. Il inspira profondément, absorbant la connaissance ancestrale qui le guiderait dans son rôle de messager entre le ciel et la terre. Il récupéra la sagesse du maître de l’Air.

Revenant à son village, Sowilo avait transcendé son rôle d’enfant du Soleil et de la Terre. Il devint le Gardien des Lieux Sacrés, éclairant les cœurs de chacun avec les enseignements qu’il avait acquis. Son legs perdura à travers les générations, laissant derrière lui une lumière éternelle qui guidait ceux qui cherchaient la voie du sacré dans les lieux les plus simples et les plus majestueux de la Terre.

Aujourd’hui Sowilo revient là où tout à commencé, dans ce premier voyage pars avec lui à la rencontre de Stonehenge et des pierres gardiennes d’énergies ancestrales.

La naissance de Sowilo en audio ICI.

Lire la vidéo